A/RES/56/252 C

1.
Prend note de l’état des contributions à la Mission de l’Organisation des
Nations Unies en République démocratique du Congo au 30 avril 2002, notamment
du fait que le montant des contributions non acquittées s’élevait à 102,8 millions de
dollars des États-Unis, soit quelque 14,7 p. 100 du montant total des contributions
mises en recouvrement, constate avec préoccupation qu’environ 20 p. 100 des États
Membres ont versé l’intégralité de leurs quotes-parts, et prie instamment tous les
autres, en particulier ceux qui ont accumulé des arriérés, de verser les sommes dont
ils demeurent redevables ;
2.
Remercie les États Membres qui se sont acquittés du montant total de
leurs quotes-parts ;
3.
Prie instamment tous les États Membres de faire tout leur possible pour
verser en temps voulu l’intégralité des contributions mises en recouvrement au titre
de la Mission ;
4.
Se déclare préoccupée par la situation financière des opérations de
maintien de la paix, en particulier en ce qui concerne le remboursement des pays
ayant fourni des contingents, qui ont à supporter une charge supplémentaire du fait
des arriérés dont sont redevables certains États Membres ;
5.
S’inquiète que le Secrétaire général n’ait pu qu’avec retard déployer
certaines missions de maintien de la paix récentes, notamment en Afrique, et les
doter des ressources nécessaires ;
6.
Souligne que toutes les missions de maintien de la paix, en cours et
futures, doivent être traitées de la même manière, sans discrimination, pour ce qui
est des arrangements financiers et administratifs ;
7.
Souligne également que toutes les missions de maintien de la paix
doivent être dotées de ressources suffisantes pour leur permettre de s’acquitter
effectivement et efficacement de leur mandat ;
8.
Demande à nouveau au Secrétaire général de tirer le meilleur parti
possible des installations et du matériel de la Base de soutien logistique des Nations
Unies à Brindisi (Italie) afin de réduire au minimum le coût des achats à effectuer
pour la Mission ;
9.
Prend acte du rapport intérimaire du Secrétaire général sur le contrat
concernant la prestation de services d’aérodrome à la Mission 3 et demande
instamment que le plan d’action qui y figure soit appliqué intégralement et dans les
meilleurs délais ;
10. Prend acte également de la note du Secrétaire général accompagnant le
rapport du Bureau des services de contrôle interne sur l’audit du contrat concernant
la prestation de services d’aérodrome à la Mission 4 ;
11. Prie le Secrétaire général de lui présenter à sa cinquante-septième
session un rapport de situation sur le contrat concernant la prestation de services
d’aérodrome à la Mission ;
12. Réaffirme les dispositions pertinentes de ses résolutions 55/232 du
23 décembre 2000 et 55/247 du 12 avril 2001 ;

_______________
3
4

2

A/56/938.
A/56/906.

Select target paragraph3